[ACTIVITE] Falaises d’Etretat

La petite ville d’Etretat témoigne, avec audace, de la beauté époustouflante et naturelle de la Côte d’Albâtre.

En été, lorsque le soleil révèle ses plus beaux reflets, comme en hiver, lorsque la pluie et la mer se déchaînent, Etretat est une ville aux charmes fous.

Les falaises de craie: une curiosité géologique atypique

La Côte d’Albâtre tient son nom des falaises de craie, qui font la renommée internationale de cette région normande.

C’est à Etretat que ces falaises, à pic, au blanc immaculé qui contraste avec la mer turquoise qu’elles surplombent, sont les plus impressionnantes.

Cette curiosité géologique est d’une beauté naturelle unique, si caractéristique de la belle normande.

Même si les balades sur et sous les falaises sont strictement réglementées, les visiteurs apprécient toutefois les paysages où se mêlent pâturage, plage et falaises crayeuses façonnées depuis des millénaires par la houle de la Manche.

La Porte d’Aval, reconnaissable entre toutes

La plus célèbre des falaises d’Etretat est la Porte d’Aval, reconnaissable entre toutes et qui inspira de nombreux artistes et, notamment, les plus grands peintres.

Composée d’une arche de silex, creusée directement dans la falaise par les puissantes vagues, et d’une aiguille qui culmine à 50 mètres de hauteur, elle donne tout son caractère et son cachet à la ville d’Etretat.

La monumentale Manneporte

Au bout de la plage de Jambourg, à l’opposé de la Porte d’Aval, se trouve la sublime et monumentale Manneporte.

Il s’agit d’une ouverture spectaculaire, au creu d’une immense falaise appelée la Courtine qui pénètre dans la mer, perpendiculairement à la plage.

La vue sur la Manneporte est superbe mais il est encore plus impressionnant de se rendre sous cette immense porte, par laquelle pourrait passer toute une flotte d’énormes paquebots.

C’est au pied de la Manneporte que vous pourrez apercevoir les Pisseuses de Valaine: ces petites cascades d’eau qui ruissellent et arrosent les passants, pour leur plus grand plaisir.

La Falaise d’Amont, ou la Falaise « éléphant »

La Falaise d’Amont se situe de l’autre côté de la Courtine. Longue et d’un blanc immaculé, elle portait autrefois le nom de Blanc-trait. Elle fut comparée, par l’écrivain Guy de Maupassant à un éléphant qui se désaltère dans la mer. Et, en effet, à bien observer la falaise d’Amont, on peut apercevoir les oreilles et la trompe de cet éléphant de craie.

La curieuse Aiguille de Belval

A l’ouest de la Falaise d’Amont se dresse une étrange tour de craie, vestige des falaises de la côte qui, peu à peu, a été grignotée par la mer au point de n’être plus qu’une haute et fine aiguille, l’Aiguille de Belval.

En observant ce pic rocheux, on se demande par quelle prouesse l’Aiguille de Belval tient encore debout… C’est cela qui la rend aussi belle que fascinante.

Les falaises d’Etretat: des splendeurs menacées

Les attaques sur la Porte d’Aval, la Falaise Eléphant ou l’Aiguille de Belval, par les vents et les marées, font craindre qu’un jour, ces splendeurs géologiques s’écroulent dans la Manche et disparaisse à jamais, à l’image de la célèbre Fenêtre d’Azur maltaise…

Allons donc visiter, sans modération, le village d’Etretat et admirer ses sublimes falaises et la Porte d’Aval, avant qu’il ne soit trop tard et qu’elles n’existent plus que sur les tableaux de Monnet.